Assurance maladie collective

Avec l‘assurance perte de gain maladie suisse ou assurance maladie collective, protégez employeur et employé .
Lorsqu’un employé tombe durablement malade, il s’agit d’un risque important pour l’entreprise, qui peut compromettre sa sécurité financière. L’assurance maladie collective, aussi dite perte de gain, couvre ces risques et sécurise à la fois l’employeur et l’employé.

Mieux comprendre

Que dit la loi ?

Assurez votre entreprise contre des pertes de gain si un employé tombe malade avec l’assurance perte de gain maladie.
En Suisse, si un salarié ne peut travailler pour cause de maladie, son employeur est tenu de maintenir le versement de son salaire pendant une période définie selon la région et la durée des rapports de travail, c’est-à-dire l’ancienneté du collaborateur.

Il n’est pas obligatoire de souscrire à une assurance maladie collective mais, si l’entreprise y adhère, elle n’est plus tenue de verser son salaire à l’employé malade, et ce dès la fin du délai d’attente: les prestations d’assurance prennent le relais et versent le salaire à votre employé à votre place.

Maintenir son équilibre financier

Pourquoi souscrire à une assurance maladie collective ?

Un employé absent sur une longue durée pour des raisons de santé représente un risque financier lourd pour l’entreprise. Ce risque est imprévisible et donc difficile à anticiper. En souscrivant à une assurance perte de gain maladie ou assurance maladie collective, l’entreprise peut établir un plan stable et parfaitement prévisible, ce qui lui permet de protéger son équilibre financier : vous connaissez le montant de vos cotisations.
Par ailleurs, vous offrez une meilleure protection à vos collaborateurs que celle imposée par le cadre réglementaire.

L’assurance perte de gain maladie ou assurance maladie collective suisse n’est applicable qu’en cas de maladie et non d’accident.

Assurance sur mesure

Délai d’attente flexible

En souscrivant à une assurance perte de gain maladie suisse ou assurance maladie collective, l’entreprise peut définir plusieurs paramètres, notamment le délai d’attente. Il s’agit du temps durant lequel l’employeur continuera à verser le salaire à son employé malade avant que l’assurance ne prenne le relais. Plus le délai d’attente est long, plus les primes sont réduites.

MBJ Conseils 1 , courtier en assurance et spécialiste en assurance d’entreprise à Genève, vous aide à déterminer quel délai d’attente correspond le mieux à votre entreprise, pour mieux gérer votre budget au quotidien lors d’une souscription d’assurance perte de gain maladie.

Choisir ses indemnités

Un montant de 80 à 100 % du salaire assuré

Afin de libérer l’entreprise de ses obligations légales de versement de salaire, l’assurance perte de gain maladie doit couvrir au minimum 80 % du salaire journalier de l’employé malade. Vous pouvez également opter pour des indemnités plus élevées, jusqu’à 100% du salaire, afin de renforcer les liens de confiance auprès de vos collaborateurs.
Votre courtier d’assurance MBJ Conseils 1 à Genève met à votre service son expertise pour vous conseiller.

Trouver la bonne formule

Durée des prestations au choix

Les assurances proposent généralement des prestations d’une durée de 365 ou 720 jours. À vos côtés, les courtiers d’assurance de MBJ Conseils 1 diagnostiquent la situation de votre entreprise afin de déterminer la durée la plus avantageuse pour vous, dans le respect de vos employés.

Il est possible d’inclure dans le contrat d’assurance une clause en cas d’incapacité longue durée, c’est-à-dire en cas d’invalidité de plus 6 mois, afin d’inciter l’employé absent à — si possible selon son état de santé — chercher un nouveau travail plus adapté à sa nouvelle situation.