fbpx

Assurance-accidents (LAA)

Toutes les solutions d’assurances accident obligatoires et complémentaires sont chez MBJ Conseils 1 à Genève.
Tout employeur doit obligatoirement assurer ses employés contre les accidents. Il peut compléter ces prestations d’assurance avec une assurance-accidents complémentaire afin d’étendre la couverture des salariés en incapacité de travail.

Mieux comprendre

Que dit la loi ?

La loi fédérale sur l’assurance-accidents (LAA) stipule que toute personne travaillant en Suisse doit obligatoirement être assurée contre les accidents. Cela inclut les travailleurs à domicile, les auxiliaires de vacances, les apprentis, les stagiaires et les volontaires. C’est à l’employeur de souscrire à une assurance-accidents pour ses employés.

Cette obligation concerne les accidents professionnels, les maladies professionnelles . L’assurance accident LAA couvre aussi les accidents non professionnels dès lors que l’employé travaille au moins 8 heures par semaine auprès d’une même entreprise .

L’entreprise doit verser l’intégralité du salaire de l’employé durant les 2 premiers jours suivant l’accident. L’assurance-accidents prend le relais dès le troisième jour.

Au-delà de l’obligation légale, l’assurance-accidents est une véritable protection pour les employés et leur évite toute détresse financière.

Contactez votre courtier d’assurance MJ Conseils 1  à Genève pour en savoir plus sur l’assurance accidents .

La prise en charge

Quels sont les risques couverts ?

La LAA définit toutes les prestations de l’assurance-accidents :

  • Frais de guérison
  • Hospitalisation en division commune
  • Traitement ambulatoire
  • Indemnités journalières
  • Frais de voyage, de transport et de sauvetage — dans le cas d’un accident à l’étranger, par exemple
  • Rente d’invalidité et de survivants

Couverture complète à 100% de salaire

Assurance complémentaire LAA

Votre courtier d’assurance MBJ Conseils  à Genève vous conseille.
Protégez efficacement vos salariés en cas d’accident avec une assurance complémentaire accidents.
La loi prévoit que l’assurance-accidents couvre 80 % du salaire de l’employé accidenté. Pour combler le manque à gagner et maintenir le niveau de vie de ses salariés, l’entreprise peut souscrire à une assurance-accidents complémentaire.

  • Division privée
  • Rente d’invalidité
  • Rente de décès
  • Faute grave